Chiens et chats : avec le printemps, la mue revient

Chiens et chats : avec le printemps, la mue revient

Au printemps, tout comme en automne, les chiens et chats font leur mue. Le pelage va se renouveler, occasionnant alors une chute de poils plus importante que d’ordinaire.

Éliminer les poils morts

Brosser son chien ou son chat davantage en période de mue (printemps et automne) est vivement recommandé. Le brossage permet en effet d’éliminer les poils morts, évitant ainsi que l’animal n’en répande un peu partout dans la maison. Selon la nature de la robe, le poil forme des « bouloches » qui roulent sous les meubles ou bien se piquent dans les tissus. Le brossage, en lui-même, est de toute façon très important pour la santé de l’animal. Cela est d’autant plus vrai chez le chat qui consacre beaucoup de temps à sa toilette. En moyenne, de 2 à 4 heures par jour.

Des boules qui obstruent l’estomac

Lorsqu’il mue, le chat peut ingérer l’équivalent de 100 mg de poils par kilo qui formeront des boules dans son estomac. Ces boules de poils risquent d’occasionner des troubles : vomissements, constipations, diarrhées, pertes d’appétit… Mais aussi, dans les cas les plus sévères, occlusion intestinale. Une urgence vétérinaire que prend en charge l’. C’est le cas lorsque les poils ingérés lors de la toilette ne sont pas éliminés naturellement dans les selles. Cela est fréquent chez ceux sédentaires, comme les chats d’appartement, et qui effectuent peu d’exercice.

Ces boules de poils portent un nom dans le jargon vétérinaire : les trichobézoards. Le vétérinaire peut prescrire un traitement afin de favoriser l’élimination des boules de poils si le chat en souffre. De même, il existe certains aliments industriels de qualité, riches en fibres, permettant l’élimination de ces boules de poils.

À chacun son accessoire

La nature du poil du chien ou du chat (long, mi-long, court, ras, avec ou sans sous-poil…) va déterminer l’intensité du brossage qu’il convient d’effectuer et à quel rythme. En période de mue, il est fréquent de devoir par exemple passer d’un brossage hebdomadaire à journalier. Les magasins pour animaux proposent de nombreux accessoires : peignes, brosses, cardes, étrilles, gants de caoutchouc à picots… À chaque type de poil correspond son « outil ». Sinon, il est toujours possible de faire appel à un toiletteur professionnel. Notamment pour les chiens ou chats les plus récalcitrants et qui n’ont pas été habitués à se laisser entretenir dès leur plus jeune âge.

Brosser son compagnon permet également de vérifier l’absence de parasites externes. Mais aussi d’éviter la formation de nœuds. Il faut veiller à bien brosser au niveau des cuisses ainsi que derrières les oreilles, entre autres, là où les poils se collent entre eux plus facilement.

Quand s’inquiéter de la chute de poils ?

Si le chien ou le chat doit être lavé, le brossage aura lieu avant. Tout comme les accessoires, les produits d’entretien pourront être achetés chez le vétérinaire, en magasins spécialisés ou sur Internet en utilisant le forfait prévention de l’assurance santé animale, pour les maîtres ayant souscrit le type de formule le proposant. Au long de l’année, toute chute de poils inhabituelle -accompagnée ou non de démangeaisons, léchages excessifs, apparitions de rougeurs, plaques…- devra inciter à consulter le vétérinaire. De nombreuses maladies ou une mauvaise alimentation peuvent occasionner des chutes de poils.

Par Gid Assurances

DES QUESTIONS ?

Nos conseillers experts sont à votre disposition !

 

Ou appelez-nous au de 9h à 17h30

09 70 18 86 81

*Appel non surtaxé

Posez votre question a un expert en mutuelle

Posez votre question a un expert en mutuelle