Mutuelle santé : les cotisations augmenteront en 2022

Mutuelle santé : les cotisations augmenteront en 2022

Le mois de janvier à son lot de nouveautés et… d’augmentations, dont l’augmentation des cotisations à l’assurance maladie « mutuelle santé ». Selon une étude de la Mutualité française, les cotisations devraient augmenter, en moyenne, de 3,4% pour cette nouvelle année.

Alors que la crise sanitaire continue de frapper la France et le continent européen, les adhérents de la complémentaire santé devront payer plus de cotisations en 2022. La Mutualité Française, qui fédère 518 mutuelles, indique dans une étude, réalisée auprès de 32 mutuelles couvrant 17,1 millions de Français, que les contributions à la santé connaîtront une hausse de 3,4% en moyenne.

En détail, Pas tous les types de contrats de santé sont concernés :

  • Cotisations pour les contrats individuels (il s’agit des assurances destinées aux particuliers) : +3,2 % ;
  • Contrats collectifs obligatoires (cela concerne généralement les entreprises) : +3,8 % ;
  • Cotisations aux contrats collectifs facultatifs : +2,9 %.

De plus, cette augmentation n’affectera pas tous les adhérents. En effet, pour la moitié des adhérents interrogés, les cotisations ne dépasseront pas 2,4 % d’augmentation. Certaines mutuelles ont pris la décision de ne pas modifier leur tarif pour l’année 2022. Cela concerne 3,6 millions de souscripteurs mutualistes interrogés. En revanche, 2 % des membres verront leurs cotisations augmenter de plus de 6 %.

Une augmentation des cotisations pour répondre aux besoins des Français

Selon le président de la Mutualité française, Eric Chenut, l’augmentation des contributions est une nécessité pour une mutuelle : « […] Certains d’entre eux sont obligés d’augmenter leurs contributions pour équilibrer leurs comptes parce qu’ils ne peuvent pas être en déficit ou créer de la dette ».

Tout comme l’année 2020 marquée par le début de la pandémie, l’année 2021 a également été atypique. Les mutuelles ont remboursé 6 % de soins de santé supplémentaires en 2021 par rapport à 2019. Cela représente un coût de 900 millions d’euros de plus. En 2021, les mutuelles ont remboursées près de 16 milliards d’euros de prestations de santé.

Cette augmentation s’explique principalement par l’augmentation de consultations des cabinets médicaux ainsi que par la 100% santé (Zéro reste à charge), qui permet le remboursement intégral des soins optiques, dentaires et auditifs.

Un autre facteur influence aussi directement l’augmentation des cotisations : l’augmentation des impôts. Les impôts prélevés sur les contrats d’assurance mutuelle se sont élevés à 3,5 milliards d’euros en 2020, dont la taxe sur la COVID-19.

Selon la Mutualité française, d’autres facteurs doivent également être pris en compte : le vieillissement de la population, l’augmentation des maladies de longue durée (ALD) qui s’est multipliée par 2,5 en 20 ans, ainsi que les innovations dans le secteur de la santé.

Comment opposer les hausses des prix de votre mutuelle santé ?

Veuillez tout d’abord contacter votre assureur pour négocier une diminution de vos cotisations. Cette action est recommandée si vous avez multiple contrats chez la même compagnie d’assurances.

Si vous voulez faire une opposition à une augmentation des cotisations de votre complémentaire santé, il suffit d’envoyer une lettre en recommandé avec accusé de réception.

Un exemple de lettre pour opposer à une augmentation de cotisation:

[Prénom, Nom]
[Adresse]
[Code Postal – Ville]
/ [Coordonnées]
[N° de contrat]

[Compagnie d’assurances destinataire]
À l’attention de [votre interlocuteur]
[Adresse Code Postal]
À (Ville), le (Date)

Lettre recommandée avec accusé de réception
Objet : Courrier d’opposition à une hausse de ma cotisation de mutuelle santé

Madame, Monsieur,
Je constate avec étonnement que l’échéancier reçu le [Indiquez la date] et portant sur l’année à venir s’accompagne d’une hausse notable de ma cotisation.
Je suis d’autant plus surpris qu’aucun avis préalable à cette hausse ne m’a pas été envoyé comme le prévoit pourtant la loi Chatel.
Dans ces conditions, je me vois dans l’obligation de refuser cette nouvelle tarification.
Je vous remercie de prendre ma réclamation en considération et de me faire connaître au plus vite votre position à ce sujet. Dans l’hypothèse où vous maintiendriez cette augmentation, je prendrai alors les dispositions nécessaires en vue de la résiliation de mon adhésion.
Dans l’attente de votre réponse, je vous prie de bien vouloir agréer, Madame, Monsieur, mes sincères salutations.

[Signature]

 

Laissez une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

DES QUESTIONS ?

Nos conseillers experts sont à votre disposition !

 

Ou appelez-nous au de 9h à 17h30

09 70 18 86 81

*Appel non surtaxé

Posez votre question a un expert en mutuelle

Posez votre question a un expert en mutuelle