Organiser ses obsèques de son vivant

Organiser ses obsèques de son vivant

Préparer ses obsèques ne porte pas malheur : plus de 40 % des Français les ont déjà anticipées en les organisant dans les moindres détails… pour ensuite mieux les oublier. Plusieurs raisons motivent cette démarche : éviter des soucis à sa famille, prévenir d’éventuels conflits, ne pas laisser de dette à ses enfants, tout contrôler jusqu’au bout…

Indiquer par écrit l’organisation des obsèques

Sachez que la loi oblige les héritiers à suivre les volontés du défunt. Pour être certain que vos dernières volontés soient respectées, rédigez-les clairement sur papier libre et confiez-les à une ou deux personnes de confiance.

À défaut, laissez un exemplaire dans votre livret de famille et placez un double dans ce qui est recherché en premier : le dossier bancaire, conseille Michel Kawnik, président de l’Association française d’information funéraire (AFIF).

Vous pouvez n’y indiquer que les grandes lignes (cérémonie et sépulture), mais vous pouvez aussi tout détailler, du choix du cercueil à la rédaction du faire-part de décès. Et si vos choix déplaisent à vos héritiers, une loi de 1887 permet de les faire respecter : « Toute personne en état de tester peut régler l’ensemble de ses funérailles de son vivant et comme elle le souhaite, l’expression de sa volonté ayant une valeur testamentaire »

On meurt plus souvent dans un lieu médicalisé que chez soi. Plutôt que d’être rapatrié à son domicile, le défunt peut être transporté dans un funérarium.

Ces chambres funéraires, ou athanées, permettent d’accueillir le corps quelques jours entre le décès et les obsèques, indique Jean Ruellan, directeur des relations publiques des Pompes funèbres générales (PFG). Si aucune cérémonie religieuse n’est prévue, les familles peuvent y rendre un dernier hommage avant le cimetière.

Les cérémonies civiles peuvent aussi se dérouler au crématorium, où une salle est toujours réservée à cet effet. Comme au funérarium, vous pouvez prévoir fleurs, chants et textes, pour accueillir la famille et les proches.

En France, 85 % des obsèques suivent des rites religieux. Dans ce cas, le mieux est de s’adresser au responsable de son lieu de culte, de dialoguer avec lui de la cérémonie, et de lui donner des indications sur les textes souhaités et les personnes qui pourront les lire, sur la musique, les chants et les prières.

Quel cimetière choisir ?

On peut être enterré dans le cimetière de la ville de son domicile ou de celle où l’on décède. Mais le défunt peut aussi être inhumé dans le caveau familial, ou acheter une concession (individuelle, collective ou familiale) dans une autre ville (sous réserve de l’acceptation du maire).

La concession peut être temporaire (de 5 à 15 ans, 30 ans ou 50 ans) ou perpétuelle (durée illimitée). Attention ! Les règles en vigueur (attributions, tarifs, etc.) sont nombreuses et complexes : renseignez-vous auprès de la mairie. Vous pouvez aussi choisir à l’avance votre pierre tombale (tout comme votre épitaphe), voire la commander à un artiste.

Aujourd’hui, un tiers des Français optent pour la crémation. Un choix à préciser, tout comme la destination de ses cendres.
En l’absence de volonté exprimée, l’urne contenant les cendres sera obligatoirement déposée au cimetière, précise Michel Kawnik.

Si vous souhaitez une autre destination, vous devrez l’avoir clairement notifiée : on n’a plus le droit de confier une urne à un particulier, ni de l’inhumer dans une propriété privée, mais elle peut être placée dans un caveau de famille, au columbarium, etc.

Les cendres peuvent aussi être dispersées, partout en France sauf dans les jardins publics et sur la voie publique.
La dispersion est également interdite dans les rivières et les fleuves aménagés, souligne Michel Kawnik.

Pas de problème en revanche dans la mer, les forêts ou les jardins privés… Plus original, on peut faire transformer ses cendres en diamant, les faire disperser en feu d’artifice, ou même les envoyer dans l’espace.

Prévoir les frais d’obsèques

Pour anticiper les dépenses, il est prudent de faire établir deux ou trois devis par des entreprises de pompes funèbres. Il faut compter en moyenne 3 000 € pour le coût des obsèques, hors concession au cimetière.

    • Contrats obsèques

La plupart vous proposeront un contrat obsèques que rien ne vous oblige à accepter. Il existe plusieurs formules.

La plus habituelle est un contrat en capital, sous forme d’une assurance-vie prévoyant le versement d’une somme à un proche ou à une société funéraire destinée à payer les obsèques. Mais cela ne garantit pas le respect de vos volontés, ni que la somme sera suffisante.

On trouve aussi des contrats de prestations, qui laissent peu de choix sur les produits et les services.

Enfin, plus onéreux, les contrats en prestations personnalisées prévoient le paiement en une fois de la dépense, sur la base d’un devis détaillé, à une compagnie d’assurances.

 

  •  Compte épargne

 

Au-delà de ces formules qui peuvent donner lieu à des abus et nécessitent d’être vigilant, vous pouvez tout simplement ouvrir un livret ou un compte dans votre banque, destiné à financer vos obsèques.

Le Code civil précise que, même si les comptes du défunt sont bloqués, les frais d’obsèques peuvent y être prélevés, jusqu’à 3 050 €, précise Michel Kawnik. Votre argent est ainsi toujours disponible, et vous ou vos héritiers restez libres du choix de l’entreprise funéraire.

Des informations que vous aurez pris garde de noter sur un document aisément accessible, pour faciliter au maximum la tâche de vos proches.

Faire don de ses organes

    •  Don d’organes.

À moins de vous être opposé de votre vivant au don d’organes, vous êtes légalement considéré comme étant consentant. Pour éviter à votre famille d’avoir à se poser la question, laissez des instructions claires : parlez-en entre vous et prenez une carte de donneur.

Après prélèvement, votre corps sera remis à vos proches. Mais si vous y êtes opposé, inscrivez-vous sur le Registre des refus (Agence de la biomédecine, Registre national des refus au prélèvement, TSA 90001, 93572 Saint-Denis-La-Plaine Cedex).

    •  Don du corps.

Faire don de son corps à la science à la faculté de médecine (pour des cours d’anatomie) est une autre démarche… Souvent payante, sauf à Lille et Paris, par exemple. Explication : c’est la faculté qui se chargera des obsèques. Vous devrez conserver sur vous une carte de donneur et votre corps ne sera pas rendu à votre famille. Pour cela, il faut s’inscrire auprès de la faculté.

Un testament pour transmettre son patrimoine

Plus encore que ses obsèques, il est important de prévoir la transmission de ses biens à l’avance. « Soit vous ne prévoyez rien et votre patrimoine sera transmis en fonction des règles en vigueur, soit vous établissez un testament pour organiser votre succession, rappelle Me Boris Vienne, notaire à Cornebarrieu (31). Il peut être olographe, c’est-à-dire écrit, daté et signé de votre main, ou notarié, donc établi devant notaire en présence de deux témoins, ce qui le rend inattaquable »

Avantage du testament : il est révocable à tout moment. Par ailleurs, s’il est olographe, donc accessible rapidement à vos proches, vous pouvez y inscrire vos souhaits quant à l’organisation de vos obsèques..

Chattez

Être rappelé ?

DES QUESTIONS ?

Nos conseillers experts sont à votre disposition !

 

Ou appelez-nous au de 9h à 17h30

09 70 18 86 81

*Appel non surtaxé

Delacre Assurances utilise des cookies sur ce site à des fins statistiques et analytiques, pour offrir une expérience utilisateur améliorée et plus conviviale et afin de proposer un marketing ciblé et pertinent. Voir plus
Paramètres de cookies
Accepter
Refuser
Confidentialité et Cookies
Politique de confidentialité et d'utilisation des cookies
Nom du cookie Activé
  • Introduction
GID ASSURANCES est conscient de l’importance à la protection des données personnelles et il met tout en œuvre afin de veiller à une sécurité maximale lors de la collecte et l’utilisation de vos données à caractère personnel. Notre souhait est de vous informer sur le type de données personnelles que nous collectons ainsi que la manière que nous les utilisons sans omettre vos possibilités de vous opposer au traitement de ces données. Nous souhaitons également vous informer sur les mesures de protection des données mis en place pour vous garantir une sécurité maximum. Cette politique pourrait être amenée à évoluer en fonction de la réglementation en vigueur
  • Qui est responsable du traitement
GID ASSURANCES, 360 rues jean Jaurès 62660 Beuvry, intervient en tant que responsable du traitement des données à caractère personnel.
  • Pourquoi collectons-nous vos données personnelles ?
GID ASSURANCES veille à ne collecter que des données strictement nécessaires à la finalité des traitements mis en œuvre. Vos données personnelles collectées sont utilisées dans le cadre de notre relation contractuelle et commerciale. Vos données sont nécessaires à la conclusion du contrat et du respect des obligations légales. Vos données sont uniquement utilisées dans le cadre des finalités mentionnées ci-dessus de façon pertinente et proportionnée Lorsque vous vous connectez sur nos Sites, GID ASSURANCES collecte vos données personnelles. Les données à caractère personnel recueillies font l’objet de traitements informatiques afin de :
  • vous proposer des offres et des services adaptés à vos besoins.
  • Pour La passation, la gestion et l’exécution des contrats.
  • Pour des opérations de gestion administrative et commerciale, et de prospection commerciale et de conseils.
  • pour vous proposer des enquêtes de satisfaction.
  • lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.
 
  • Qui sont les destinataires de vos données personnelles ?
GID ASSURANCES met en œuvre des mesures de sécurité adaptées au degré de sensibilité des données personnelles pour les protéger contre toute intrusion malveillante, toute perte, altération ou divulgation à des tiers non autorisés.  L’ensemble des collaborateurs sont sensibilisés à la protection des données personnelles mises à leur disposition dans le cadre de leurs fonctions et il s’assure qu’ils respectent les règles en vigueur et la déontologie de l’entreprise. Ces principes de sécurité sont imposés aux prestataires.  Suivant les finalités prévues, le destinataire des données est susceptible d’être :
  •  Le cabinet GID ASSURANCES par les personnes habilitées en interne, de par leur fonction .
  • les compagnies d’assurance .
  • votre intermédiaire en assurances .
  • le cas échéant, les sous-traitants et partenaires.
Ces destinataires peuvent éventuellement se situer en dehors de l’Union Européenne. Si un transfert hors de l’Union européenne des données personnelles collectées et traitées devait être réalisé, des garanties seraient prises assurer un bon niveau de protection de ces données. Sur simple demande de votre part, nous nous engageons à vous apporter une information complète sur la finalité, les données, les destinataires et les moyens mis en œuvre pour encadrer et sécuriser ce transfert.
  • Quelle est la durée de conservation de vos données personnelles ?
Vos données personnelles sont conservées dans le cadre des finalités mentionnées ci-dessus et conformément aux obligations légales en vigueur. Ces données personnelles ne seront pas conservées plus longtemps que nécessaire pour satisfaire ces finalités. À titre d’exemple : Les données relatives à la prospection commerciale sont conservées au maximum pendant 3 ans à compter de la dernière action de contact que vous avez initiée . Les documents contractuels sont conservés pendant la durée de la relation contractuelle, à laquelle s’ajoute la durée de prescription légale applicable. Mesures de Sécurité : GID ASSURANCES met tout en œuvre au niveau, organisationnel et technique pour préserver la confidentialité et protéger l’ensemble des données personnelles. Infrastructure et mesures de sauvegardes informatiques : Les renseignements personnels que nous collectons sont conservés dans un environnement sécurisé. Les personnes travaillant pour nous sont formées et tenues de respecter la confidentialité de vos informations. Pour assurer la sécurité de vos renseignements personnels, nous avons recours aux mesures suivantes: 
  1. Gestion des accès – personne autorisée
  2. Gestion des accès – personne concernée
  3.  Sauvegarde informatique : Nous conservons les sauvegardes dans un environnement sécurisé.
  4. Développement de certificat numérique : Certificat SSL avec un chiffrement 256 bit.
  5. Identifiant / mot de passe : Protégez votre mot de passe, Vous êtes responsable de la sécurité de votre mot de passe.
  6. Contrôle et suivi permanent de l’efficacité de la sécurité de nos systèmes d’information et de nos processus.
  7. Pare-feu (Firewalls) : Pare-feu Agrée et Fourni par BlueHost notre fournisseur.
Nous nous engageons à maintenir un haut degré de confidentialité en intégrant les dernières innovations technologiques permettant d’assurer la confidentialité de vos données personnelles. Toutefois, comme aucun mécanisme n’offre une sécurité maximale, une part de risque est toujours présente lorsque l’on utilise Internet pour transmettre des renseignements personnels. Nous veillons également à ce que nos partenaires (prestataires, fournisseurs, etc.) garantissent un niveau de sécurité adapté au risque et répondent aux exigences réglementaires en matière de protection des données personnelles. De quels droits disposez-vous pour la protection de vos données personnelles ? Vous disposez des droits d’accès, de rectification, d’effacement et d’opposition de vos données pour des motifs légitimes conformément à la réglementation en vigueur. Vous disposez également du droit à la limitation du traitement et du droit de demander le transfert de vos données (droit à la portabilité). Vous pouvez retirer à tout moment le consentement accordé à l’utilisation de vos données. Vous pouvez également vous opposer à leur traitement, obtenir sa limitation et la portabilité de vos données, dans la mesure où cela est applicable et sous réserve des motifs légitimes et des modalités légales. Par ailleurs, vous pouvez à tout moment demander à ne plus recevoir les communications relatives à nos offres, produits et événements en répondant directement au mail qui vous a été adressé ou en utilisant le lien de désabonnement prévu à cet effet. Enfin, vous disposez du droit d’introduire une réclamation auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL), sur leur site web. Vous pouvez exercer l’ensemble de ces droits en adressant votre demande, accompagnée d’un titre d’identité signé à info@gidassurances.com Votre demande sera traitée par le Délégué à la Protection des Données. Le responsable de traitement se réserve le droit de ne pas accéder à ces demandes si le traitement des données est nécessaire à l’exécution du contrat, au respect d’une obligation légale ou à la constatation, l’exercice ou la défense de droits en justice. Vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle (la CNIL est l’autorité de contrôle compétente en France). Site internet : www.cnil.fr ou à l’adresse suivante : 3 Place de Fontenoy – TSA 80715 – 75334 PARIS CEDEX 07.
Sauvegarder

DES QUESTIONS ?

Nos conseillers experts sont à votre disposition !

 

Ou appelez-nous au de 9h à 17h30

09 70 18 86 81

*Appel non surtaxé

Posez votre question a un expert en mutuelle

Posez votre question a un expert en mutuelle